Michel Edouard Brière
Né le 21 octobre 1949 -- Malartic, PQ       Grandeur: 5.10 -- Poids: 165


Serge Descôteaux,
septembre. 2006

                     Un jeune homme nommé Michel Briere semblait se diriger comme une célébrité en tant que joueur de hockey dans la NHL. Dans le junior au Québec, le style charismatique de Brière, autant sur qu'en dehors de la patinoire a émerveillé ces fans partout où il a joué. Il était un magicien avec la puck. Le genre de joueur qui soulevait les spectateurs hors de leurs sièges en prévision de sa prochaine feinte. Il était un excellent manieur de rondelle, passeur et franc-tireur. Il était un patineur infatigable.
                  Brière a été choisi dans le troisième rond, 26ième au total par les Pingouins de Pittsburgh. dans le repêchage de la NHL en 1969 Pendant son année finale en tant que junior, il a marqué 75 buts et 86 aides pour 161 points pour le Shawinigan Falls Bruins de la QMJHL. Il a été également choisi joueur de réserve pour les Sorel Blackhawks de la QMJHL des séries Coupe Mémorial 1969 contre Canadiens Junior de Montréal, avec les Réjean Houle et Marc Tardif qui dominaient, mais Brière a surprit tous le monde quand il marquait deux buts dans leur seul match victorieux de la série.
L'année précédente, Brière avait marqué 54 buts et 105 points dans 50 matchs pour les Bruins. En 1968 il a été choisi dans la Second All-Star Team de la QMJHL et il était sur la First All-Star Team en 1969. 
                Le hockey professionnel débute bien pour lui. Recrue à 20 ans pour les Pingouins de Pittsburg en 1969-70, marquant 12 buts et 44 points dans 76 matchs. Il a été nommé recrue de l'année. La plupart des observateurs de NHL voyaient une future star dans la ligue pour les prochaines années, étant comparé avec d'autres excellentes recrues tels que Bobby Clarke et Tony Esposito. 
                Cependant, le rêve s'est transformée en cauchemar tragique le 15 mai 1970. Tout en se promenant avec deux amis s'approchant de sa ville natale de Malartic, , le véhicule de Brière a été impliqué dans un terrible accident, qui l'a éjecté de la voiture. Les deux autres occupants ont survécu à l'accident, mais ont souffert de multiples fractures. Quand l'équipe d'urgence arrive sur les lieux, ils ont trouvé Brière inconscients, à une certaine distance de la voiture. « Il était assis dans le siège arrière, »mentionne Red Kelly l'entraîneur des Pingouins. « Il n'y aurait pas dû avoir de blessure. Mais il a été éjecté hors de la voiture et il a eu des dommages à son cerveau. » Durant cette soirée pluvieuse fatidique une autre tragédie survient. Durant le transport de Brière, sévèrement blessé vers l'hôpital de Val d'Or, l'ambulance le transportant heurte et tue un piéton de 18 ans, un jeune homme nommé Raymond Perreault de Malartic. Brière demeure dans un coma pendant sept semaines avant de montrer des signes de conscience. Le propriétaire des Pingouins de Pittsburgh, Donald H. Parsons, a dit à la famille de Brière qu'il fournirait la sécurité monétaire pour Brière, s'il ne pouvait pas reprendre sa carrière de hockey. Il est demeuré comme entre deux états, conscient et inconscient pendant près d'une année et a subi quatre opérations avant de décédé le 13 avril 1971 à l'âge de 21 ans.
                Coach Kelly raconte un but de Brière qui se souviendra toujours. C'était un jeu contre les Blues de St Louis. « Michel arrivait à la ligne bleue et il déjouait le défenseur d'une feinte et passait du côté droit, » Kelly racontait « Jacques Plante a bougé du mauvais côté lui aussi, puis Michel juste après avoir croisé la ligne bleue et il a tiré la puck dans le côté ouvert du filet. C'est comme s'il était insaisissable sur la glace. » 
              Jack Riley, le directeur général des Pingouins, se rappelle de Brière. « Quand nous avons essayé de le signer, il a voulu plus d'argent de bonification. » L'argent supplémentaire était de $1.000 additionnels sur les $5.000 de base offerts comme bonification de signature. « Ce n'est pas vraiment beaucoup d'argent supplémentaire, parce que je jouerai pour les Pingouins pendant les 20 prochaines années » me dit Brière.
                 Brière et Mario Lemieux sont les deux seuls joueurs dans l'histoire des Pingouins a avoir vu leur numéro se faire retirer par l'équipe. Bien que Lemieux ait porté de nouveau le sien, le numéro 66, le numéro 21 lui, n'a jamais encore été porté par un autre joueur des Pingouins de Pittsburgh. 
                 Le QMJHL a appelé son trophée MVP le Michel Brière Memorial Trophy en 1972. Coach Kelly a en sa possession un bâton dédicacer par Brière à sa maison au Mississauga, Ontario. 

PRE-DRAFT AWARDS AND HONORS
QJHL Points Leader:
1967-68 (159 points), 1968-69 (161 points)
QJHL Assists Leader: 1967-68 (105 assists)
Miscellaneous: Joined Sorel (QJHL) for 1969 Memorial Cup tourney.

NHL AWARDS AND HONORS
Pittsburgh Rookie of Year:
1969-70
Miscellaneous: Pittsburgh named its Rookie of Year award the Michel Briere Memorial Trophy following his death in 1971. ... Nearly 30 years after his death, Briere's No. 21 was officially retired by the Pittsburgh Penguins on Jan. 5, 2001.

NON-NHL AWARDS AND HONORS
Miscellaneous:
Injured in an automobile accident near his native Malartic on May 15, 1970. He had returned there after the season to make plans for his wedding. Sustained head injuries in the accident that left him in a coma until his death 11 months later. ... The QMJHL named its MVP award the Michel Briere Trophy in 1972.



REGULAR SEASON PLAYOFFS
Season Club League GP G A TP PIM +/- GP G A TP PIM
1967-68 Shawinigan Bruins QJHL 50 54 105 159 12 11 16 27 8
1968-69 Shawinigan Bruins QJHL 50 75 86 161 31
1968-69 Sorel Black Hawks M-Cup
1969-70 Pittsburgh Penguins NHL 76 12 32 44 20 -15 10 5 3 8 17
NHL Totals 76 12 32 44 20 10 5 3 8 17

Selected by Pittsburgh Penguins round 3 #26 overall 1969 NHL Amateur Draft
Died on April 13, 1971 of injuries originally suffered in an automobile accident on May 15, 1970 .

QJHL Second All-Star Team (1968)
QJHL First All-Star Team (1969)